Visuel principal de l’article
Contenu national
Thème
Sans abris
Commune
Paris

Deux pèlerins revenus transformés de Jérusalem : ils en parlent

Paragraphes de contenu
Ancre
Titre du paragraphe
La raison du projet
Texte

L'initiative d'un voyage de l'Espérance à Jérusalem est née lors de la rencontre des acteurs de l'accueil parisien dit la Voûte, organisée en septembre 2020, à la cité Saint-Pierre de Lourdes. Quinze participants ont réfléchi au projet d'un séjour collectif à la Maison d’Abraham à Jérusalem dans l’esprit d’un pèlerinage sur les pas de Jésus, voyage ouvert aux personnes chrétiennes mais aussi à toute personne souhaitant partager la découverte de la parole de Jésus et du pays où il a vécu. Deux semaines avant le départ à Jérusalem, puis à leur retour, nous avons recueilli le témoignage de deux pèlerins, habitués de l’accueil de jour de la Voûte.

Ancre
Titre du paragraphe
Témoignages de deux pèlerins avant le départ
Texte

Philippe, habitué de l'accueil de la Voute

« Les préparatifs se sont bien passés, c’est riche humainement, de préparer cela ensemble. Personnellement, je connais déjà bien le groupe, pour être un des plus anciens (vingt-trois ans) de l’accueil de jour de la Voûte.  Je pars dans l’optique de découvrir de nouvelles choses et ai souhaité refaire cette expérience, pour avoir participé à celui de Lourdes il y a deux ans. Ce qui m’a plu, c’est de réaliser pas mal d’activités en groupe, ça tisse des liens, le groupe se serre les coudes, ne laisse aucune personne de côté, on prie ensemble et on part découvrir les alentours de Lourdes ensemble. Quand Thierry m’a proposé, j’ai sauté sur l’occasion, pour moi, c’est une opportunité. Ce qui me plaît, c’est aussi me replonger dans la vie de Jésus et de me faire ma propre opinion sur tout cela. J’ai cette conviction que ce voyage va me changer spirituellement, avec ce qui se passe en Ukraine, je me considère chanceux.

Sophie, habituée de l'accueil de la Voute et nouvellement bénévole 

« J’ai encore du mal à réaliser que cela va se réaliser, cela fait tellement de temps que j’en parle au Secours Catholique de Paris (depuis ce voyage à St-Malo il y a six ans). C’est mon rêve. Il va falloir que je sois dans l’avion pour que je réalise que l’on part vraiment, je ne réalise pas encore. Mon plus grand souhait, renouveler mon baptême dans le Jourdain et très impatiente de découvrir la chapelle de la nativité de Nazareth où Jésus est né. On dit beaucoup de choses de cette église (naissance de Jésus), il faut l’imaginer deux mille ans auparavant, s’imprégner des lieux, se projeter et imaginer la naissance du Christ, cela risque d’être très émouvant et riche.  Ce qui me plaît aussi est de découvrir autre chose que ce que je vois quotidiennement à Paris. On va aussi faire de nouvelles rencontres, découvrir d’autres cultures, les locaux. J’ai hâte. »

Ancre
Titre du paragraphe
À leur retour, nous avons recueilli leur témoignage.
Texte

Philippe

« C’était inimaginable. Nous avons la chance de refaire le parcours de Jésus, de voir le mur des lamentations. Nous avons pu aller sur le tombeau du Christ, ça m’a procuré quelque chose. Je suis revenu changé, aujourd’hui, je me plonge davantage dans la Bible. Ce voyage m’a procuré beaucoup de plaisir, notamment d’aller au lac de Tibériade, il y a quelque chose d'incroyable.  Nous avons eu de nombreuses opportunités de nous regrouper, de relire nos journées ensemble en compagnie du père présent, c’était vraiment super. Un grand merci aux accompagnateurs d'avoir cru à ce projet. »

Sophie

« C'était top. Le Jourdain m’a profondément bouleversée, j’ai eu la chance d’y faire une immersion totale. Ma cigarette n’avait plus la même saveur après. J’ai même pris la décision d’arrêter les drogues. La vie des Bédouins m’a beaucoup émue, ces personnes n’ont rien et nous avons été reçus comme des rois mais aussi le Mur des lamentations, avec toutes ces personnes qui pouvaient toucher le mur et prier. À mon retour de ce pèlerinage, j’ai décidé d’entamer des recherches d’emploi, on me propose le chantier d’insertion que je pourrai débuter en septembre et dans deux ans, je me vois commencer une formation en horticulture. »

Ancre
Titre du paragraphe
Pèlerinage en photos
Image
Image
Crédits
©Secours catholique
Image
Crédits
©Secours catholique
Image
Crédits
©Secours catholique