Délégationde Paris

URGENCE FAMINE EN AFRIQUE - APPEL AUX DONS

Environ 20 millions de personnes sont actuellement menacées de famine dans plusieurs pays d’Afrique. Cette crise aigüe, qui n’avait pas atteint un tel niveau depuis cinq ans, trouve son origine dans de nombreux facteurs s’additionnant les uns aux autres : conflits armés, violations de droits humains et déplacements forcés des populations, répétition de sécheresses, difficultés d’accès à l’aide humanitaire… L’état de famine a été déclaré au Soudan du Sud et menace le Nigeria, la Somalie, et le Yémen en Asie du Sud.

URGENCE FAMINE EN AFRIQUE - APPEL AUX DONS

publié en juin 2017

Pour répondre aux problématiques des différents pays, plusieurs programmes ont été reconduits, renforcés ou initiés. Ils visent principalement à subvenir aux besoins des personnes déplacées et à celles qui les accueillent. Ils couvrent trois volets :

- Sécurité alimentaire : distribution de vivres, d’intrants (semences, engrais…) et de kits d’outils maraîchers (brouettes, arrosoirs, houes, pelles, râteaux, machettes, motopompes) visant à relancer l’agriculture ; distribution de kits de pêche (filets, hameçons, nasses…) et construction de pirogues. Quand c’est possible, un dispositif de « money mobile cash transfer » permet d’effectuer des achats de portable à portable par le biais d’une somme créditée.

- Hygiène et santé : réparation ou réhabilitation d’installations d’approvisionnement en eau, hygiène et assainissement (pompes à eau, latrines, douches, forages manuels) ; équipement de cliniques mobiles ; diagnostic et prise en charge des enfants atteints de malnutrition aiguë ; distribution de kits de purification d’eau, de kits d’hygiène, de moustiquaires imprégnées d’insecticide pour prévenir le paludisme ; identification et formation de professionnels de santé ; sensibilisation autour des bonnes pratiques d’hygiène.

- Promotion de la paix.

À ces programmes, s’ajoutent l’octroi d’un petit capital pour les femmes, des formations en agriculture et activités d’intérêt communautaire pour les jeunes.

Plusieurs partenaires se sont engagés en faveur de ces différents programmes, notamment Caritas Niger (CADEV), Caritas Nigeria (CCFN), Caritas Cameroun, Caritas Tchad (UNAD) et Caritas Madagascar.
Le Secours Catholique-Caritas France s’engage à hauteur de 900 000 euros.

Le besoin financier restant à couvrir afin de financer l’ensemble de ces projets s’élève aujourd’hui à 1 million d’euros.

Le Secours Catholique lance un appel aux dons.

Vos dons sont essentiels pour agir sur place dès maintenant. Merci !

>> Faire un don en ligne sécurisé

Imprimer cette page

Portfolio