Délégationde Paris

« On voyait beaucoup de sourires » à l’inauguration de la Maison Caritas Alésia

Beaucoup de monde en cette fin d’après-midi du 15 mai au 54, rue du Moulin-de-La Pointe, dans le 13e arrondissement parisien, pour l’inauguration de la Maison Caritas Alésia. Cet événement, qui a été célébré par le président de la délégation du Secours Catholique de Paris, Pascal Bourgue, est l’aboutissement d’une longue réflexion pour améliorer l’accueil de nos publics et avoir des lieux de proximité au plus près des personnes en situation de précarité.

Pascal Bourgue, président de la délégation du Secours Catholique de Paris, avec Jérôme Coumet, maire du 13<sup class="typo_exposants">e</sup>.

publié en mai 2018

Personnalités politiques, curés de paroisses, partenaires…et bien sûr bénévoles et salariés du Secours Catholique ont été chaleureusement accueillis par l’équipe de la Maison Caritas Alésia.

Récit de la journée

Pour Pascal Bourgue, président de la délégation de Paris, « c’était le sens de notre projet, comme pour les quatre autres Maisons Caritas de Paris : bâtir des lieux fraternels et fonctionnels, dans lesquels les liens se créent plus facilement entre tous. Nous sommes également heureux d’avoir ouvert cet espace sur la ville avec ces grandes baies vitrées pour inviter plus largement les personnes qui sont en situation de précarité, les habitants et les partenaires à pousser la porte de ce lieu vivant, ouvert, chaleureux. »

Pour Jean Guy, bénévole, « l’endroit nous permet de mieux travailler ensemble et ainsi de conforter du mieux possible les personnes qui viennent nous voir. Après les avoir accueillies, nous pouvons les orienter vers nos équipes spécialisées : logement, migrants, alphabétisation… »

Ibrahima est l’une d’entre elles. Il était à la rue, il est devenu bénévole. « Tout le monde peut devenir bénévole. Ça ne se voit pas, mais je viens de la rue. D’abord, je me suis proposé pour monter des meubles. C’est un lieu collaboratif en plein développement, alors j’ai pu m’investir. Ça m’a apporté beaucoup de joie de vivre. »

Ce qui frappe Jérôme Coumet, maire du 13e, ce sont « les sourires. On voit beaucoup de sourires. Je suis très fier d’accueillir dans l’arrondissement ce lieu merveilleux. Ce que vous proposez ici, c’est très important. Vous offrez d’autres moments, joyeux, humains. Les bénévoles du Secours Catholique sont les seuls à pratiquer cette écoute et à consacrer des moments de sérénité aux personnes accueillies. Merci. »

Dominique Versini, adjointe de la maire de Paris, Anne Hidalgo, chargée de la solidarité : « C’est une vraie Maison, un lieu où l’on ouvre plus facilement son cœur. C’est important de se sentir en confiance pour reprendre sa place dans le monde et y réussir. L’accueil inconditionnel, c’est quelque chose de difficile en ce moment. Je suis heureuse que nous participions ensemble à remplir notre devoir d’humanité. Pour tout le monde, continuons, les élus sont là pour vous soutenir. »

Étaient présentes également Carine Petit, maire du 14e, Florence Berthout, maire du 5e, Louise Avon, vice-présidente du Secours Catholique-Caritas France.

Pascal Bourgue a souligné enfin l’importance que revêt la présence de nombreux partenaires tels que la Croix-Rouge, La Mie de pain, La Cimade, les paroisses et les assistants sociaux avec lesquels le travail se fait main dans la main. Il a donné également rendez-vous aux habitants du quartier dans les mois à venir pour présenter les activités de la Maison et qui sait, accueillir de nouveaux projets et de nouveaux bénévoles.

Paroles de personnes accueillies…

Camille : « Pour moi ce sera un bon souvenir. Je viens ici pour le réconfort et la joie. »

Julienne : « C’est l’occasion de retrouvailles de tous les bénévoles. Ça permet de faire connaissance. »

Laure, stagiaire : « Par rapport au 11 bis c’est un véritable changement, un nouveau départ. Les personnes accueillies apprécient. »

Ibrahima : « Je fais partie de cette nouvelle maison. On m’a donné de l’importance. Je m’occupe des réparations. Voir ces personnalités, ça donne de l’espoir. Les politiques s’intéressent à l’action sociale. »

Émilienne : « Je m’épanouis dans cette nouvelle maison. »

Monique : « J’étais à la rue. Ça me fait plaisir de voir tant de gens. Ça me réconforte. »

Une manifestation bien animée…

Les participants ont pu entendre Nahane, flutiste iranien, ancien professeur de musique à la rue depuis huit ans qui fréquente l’accueil de jour du 11 bis. Plusieurs expositions de photos ont mis en valeur des événements organisés par la Maison Caritas Alésia et l’accueil de jour du 11 bis, boulevard de l’Hôpital (Paris 13e). L’équipe logement a également préparé une animation pour sensibiliser au mal-logement en représentant un logement de 9 m². Des panneaux installés tout au long de la visite permettaient de présenter les différentes équipes qui animent la Maison Caritas Alésia.

Maison Caritas Alésia :
ouverte sans rendez-vous
les mardis et jeudis, de 14 h 15 à 17 h 15.

Nous attendons de pied ferme les nouveaux bénévoles pour élargir ces horaires !

Contact :
Secours Catholique-Caritas France
Délégation de Paris

Imprimer cette page

Faites un don en ligne