Délégationde Paris

Les morts de la rue

Texte écrit par un bénévole d’équipes de rue auprès des personnes sans domicile (PSD)

Tous ces morts de la rue provoquent de la peine

chez tous les bénévoles du Secours Catholique.

Leur dure disparition paraît assez inique

provoquant réactions de honte, de peur, de haine

contre tout le système, le gouvernement

la commune ainsi que de nombreux politiques

disant aux PSD, rongés de puces et tiques :

« Cessez donc de hurler comme de vrais déments ! »

Et l’abbé de Saint-Pierre, du Christ vrai apôtre

de sa tombe normande choisit ses successeurs :

C’est nous ainsi chargés de dénoncer l’horreur

d’un atroce abandon, des uns parmi les autres.

La situation empire. De plus en plus nombreux

PSD envahissent les trottoirs et les gares.

« Attention au grand soir ! », nous disent ils, « gare ! »

Correction fraternelle donnée par culs-terreux.

Le vendredi de Pâques, Jésus est entouré

de sa mère, ses amis et le dimanche suivant

il est ressuscité. Nous voulons que l’avent

de l’immense pauvreté précède son arrêt.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne