Délégationde Paris

Les maux de la vie !

Liberté , Egalité, Fraternité...

Les maux de la vie !

Déprime, agressivité et nécessité de supporter le regard des autres...

Difficulté de conserver son individualité, voire ce qui fonde sa personnalité, ses souvenirs et son histoire personnelle.

Il faut se battre d’autant plus chaque jour, afin de ne pas couler, se dépenser du matin au soir entre pérégrinations stériles, de places d’hébergement en lieux d’accueil, et quête d’endroits où se restaurer chichement, ce toujours dehors, par tous les temps.

Comment voulez-vous avancer, ou du moins ne pas (trop) plonger, si, pendant votre vie, vous avez été jeté dehors, au propre comme au figuré, exclu d’un emploi [...] ou de votre couple, ou encore, pour certains, craqué nerveusement, même un bref instant ?

Parfois, tout de même, des bénévoles vous aident, au moins à ne pas trop plonger !

Et ces questions que l’on n’ose poser concernant une éventuelle justice :

- Liberté ? De crever dans la rue.

- Egalité ? Entre certains(e)s, qui font tout pour vous « descendre », que vous soyez citoyen actif et militant associatif, ou père [voire] grand-père [...].

- Fraternité ? Oui, parfois, vous rencontrez des gens réellement formidables, qui vous rabibochent avec le genre humain, certaines personnes bien structurées psychologiquement et humainement qui, par exemple, vous redonnent de l’énergie et/ou vous incitent à vous reprendre en main…

Ce midi encore, je discutais avec un accueilli, mon voisin à la soupe populaire. Je lui citais ma problématique du jour, qui oscillait entre la phrase attribuée à J.F. Kennedy – « Ne te demande pas ce que le pays peut faire pour toi, mais ce que toi tu peux faire pour ton pays » [...], et mes interrogations concernant le pourquoi (dixit notre défunt maître à tous, Michel Colucci) : pourquoi ayant fait une fille, participé à élever quatre grands enfants...

Parallèlement à cela je me demande pour quelles raisons certains ou certaines s’ingénient-ils [...] à empoisonner [...] la vie des autres, celle de leurs voisins, parfois parents et/ou alliés, situations que vous rencontrez évidemment dans le monde du travail, milieu dur également, quoique bien plus feutré, où l’on se passe très facilement de vos services, droit du travail ou non, compétences ou non…

Bref, ceci n’est qu’une petite réflexion autour de deux ou trois sujets qui me sont venus à l’esprit lors de cette discussion avec les autres participants, et de l’évocation de notre situation. De ce qui me – nous – faisait mal, en cet instant...

Imprimer cette page

Faites un don en ligne