Délégationde Paris

Le regard des autres… Longtemps je…

Longtemps je me suis persuadée que je n’étais pas dans la norme.

Longtemps je me suis trouvée maigre, j’ai avalé à outrance bonbons et gâteaux, mon estomac n’a pas résisté, mon poids non plus.

Longtemps je me suis trouvée grosse, j’ai régalé en cachette, sous la table, notre chat de tout ce que maman mettait dans mon assiette.

Le chat est devenu obèse et moi semi-anorexique !

Longtemps je me suis sentie nulle. Je n’aimais pas le tricot, ni la couture, ni la cuisine, mes passions se tournaient vers la lecture, l’écriture, la rêverie, mais aussi la solitude.

Les mauvaises langues du village s’exclamaient : « Cette petite n’est pas normale, quelque chose ne doit pas tourner rond ? »

Longtemps, trop longtemps, j’ai traîné ma mélancolie, ma solitude, jusqu’à ce beau jour d’été où j’ai décidé, que moi, l’adolescente introvertie et maigrichonne, j’allais vivre, chanter, m’éclater…

Longtemps je me suis persuadée que j’ai vu juste en jetant par-dessus bord tout ce qui m’avait bloquée : ce fameux « regard des autres », le regard du curé, de l’instituteur, de la famille, du village en entier.

Qu’est-ce que la norme en fait ? Alors longtemps, bien longtemps, j’ai réfléchi pour finir par me persuader de me dire : « j’existe avec mes particularités, chaque être n’est-il pas unique, alors, je veux vivre… ».

Bien longtemps après, je me suis cherchée, acceptée, enfin trouvée pour essayer de cheminer dans la vie à allure normale.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne