Délégationde Paris

Crise sanitaire

L’enseignement du français, à distance

Florence, bénévole du Secours Catholique de Paris - Caritas Sud, dispense des cours de français, langue étrangère (FLEA2) à des migrants qui fréquentent l’accueil de Saint-Pierre-de-Montrouge. Elle même confinée ainsi que ses apprenants depuis le début de la crise, elle s’est posé la question : comment garder le contact et assurer la continuité de l’enseignement ?

L'enseignement du français, à distance

Son fils lui a donné l’idée d’utiliser Zoom, un logiciel de visioconférence qu’elle utilise déjà dans un contexte familial. Les apprenants ont rapidement appréhendé la technique.

« Pour moi, il n’était pas question d’abandonner mes élèves. Je voulais absolument leur donner un moment de gaité et de convivialité dans leur journée de solitude.  », souligne Florence. « J’ai déjà organisé six séances de 80 minutes chacune, le matin à 10 heures, tous les jours de la semaine sauf le samedi et le dimanche. » Chaque séance est suivie par plusieurs élèves. Huit ont répondu positivement à la proposition même s’ils ne sont pas toujours tous présents. Les connaissant bien auparavant, l’écran n’est pas un obstacle. C’est presque comme en tête à tête. Le contenu des cours est le même que ceux d’avant le confinement. Florence continue, grâce à une projection sur l’écran, d’utiliser leur manuel d’enseignement : Nickel 2 et la prise de parole de chacun ne pose pas de problème. « Pour la prochaine séance je leur ai demandé d’écrire un texte de quelques lignes sur leurs priorités lorsqu’ils font leurs courses. Ils me l’enverront par texto pour que je les corrige individuellement et nous relirons ces textes ensemble. »

Visiblement, les migrants sont très heureux de cette pratique.

Fatima, Iranienne témoigne : «  Je pense que c’est bien parce que ça me force à parler et à faire des exercices ; comme je suis tout le temps à la maison c’est bien. »

Pour Abdii, Éthiopien :« C’est intéressant parce que si je suis seul je ne peux pas travailler ; le matin cela me met en activité... je ne sors que pour les courses, alors comme cela je suis occupé. »

Imprimer cette page

Faites un don en ligne