Délégationde Paris

L’art et la culture pour les accueillis de La Table fraternelle de l’Étoile

Concert au temple protestant de l’Étoile à Paris

« Venant d’une famille de pianistes, j’ai la fibre musicale et ce concert m’a beaucoup touché. »
Les personnes qui fréquentent La Table fraternelle de l’Étoile, accueil du Secours Catholique situé dans le dix-septième arrondissement de Paris, ont bénéficié récemment d’un concert d’orgue privé d’une heure dans le temple protestant de l’Étoile. Un beau cadeau !

Concert d'orgue au temple protestant de l'Étoile, pour les personnes qui fréquentent La Table fraternelle de l'Étoile, accueil du Secours Catholique (Paris 17<sup class="typo_exposants">e</sup>).

publié en avril 2019

Ce concert a été donné spécialement pour le groupe des sans-abri fréquentant La Table fraternelle. Ils étaient une quinzaine, accompagnés par les bénévoles. Une place de choix leur avait été faite près de la tribune, à proximité de l’organiste, ce qui a permis à chacun d’observer la prestation musicale et physique de l’artiste.

Cette dernière, Liesbeth Schlumberger, est une musicienne renommée. Titulaire des grandes orgues de l’Église protestante unie de l’Étoile à Paris, elle a participé à plusieurs concours internationaux et va travailler prochainement avec l’Orchestre philharmonique de Radio France.

Le concert a commencé par une demi-heure d’orgue, interprétation suivie d’un beau duo avec une flûte à bec. Un mot de culture pour les amateurs d’orgue : celui de l’Étoile est un des rares appareils du célèbre facteur d’orgue Cavaillé-Coll. Construit en 1875, cet instrument exceptionnel est resté pratiquement dans son état d’origine.

Un éblouissement pour le public !

« Être en tribune, tout près de l’organiste et du son, nous situe à l’intérieur de la musique, témoigne Hassen, musicien et artiste. Je n’ai pas vu le temps passer. Le choix des morceaux, et particulièrement de l’adaptation pour flûte et orgue d’un prélude de Bach, fut magistral. En complément, la gentillesse des artistes, le temps qu’ils nous ont donné et leur patience à répondre à nos questions ont contribué à nous faire tous aimer cette musique. »

« Ce concert m’a enchanté, ça été un moment merveilleux. Cette mélodie très classique, je la trouve en même temps très céleste. Elle est divine, réjouit la tête et relaxe le corps. » Roger, témoin péruvien.

« J’apprécie l’accueil chaleureux de “La Table fraternelle de l’Étoile” où je fais de belles rencontres avec des gens de toutes origines et religions. Venant d’une famille de pianistes, j’ai la fibre musicale et ce concert m’a beaucoup touché. J’aime l’orgue et j’ai donc été très heureux de vivre ce concert. » Dominique

Cette manifestation est tout à fait dans l’état d’esprit des bénévoles de La Table fraternelle de l’Étoile. Les grands locaux permettent une sérénité inhabituelle, très appréciée par les accueillis fatigués et stressés.

Un bel exemple d’œcuménisme aussi pour ce lieu de Caritas Batignolles [1] puisque l’accueil est assuré aussi bien par des bénévoles protestants que catholiques, avenue de la Grande-Armée dans le 17e arrondissement.

La Table fraternelle de l’Étoile ouvre ses portes une fois par semaine, le mardi, de 9 h à 15 h. Ce n’est pas un restaurant. La participation de tous est indispensable pour l’ensemble de la journée, avec petit déjeuner, préparation des repas, déjeuner, vaisselle, activités récréatives et ateliers.

[1] Le Secours Catholique-Caritas France offre un accompagnement global des personnes proposant un suivi individuel associé à des actions collectives. Pour cela, la délégation de Paris s’est organisée en 5 secteurs constitués d’un lieu d’accueil principal – la Maison, dont la Maison Caritas Batignolles (Paris 17e) – et de lieux associés.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne